Women Power

L’automne 2018 s’achève pour moi sous le signe de la Femme, du Droit, des droits de la Femme et de sa liberté, avec les adaptations d’RBG, passionnant documentaire sur Ruth Bader Ginsburg et Une Femme d’exception (On the Basis of sex adapté avec Laetitia Rauscent), le long-métrage sur la même passionnante RBG , juge à la Cour suprême, super-héroïne et icône de la jeunesse libérale américaine.

Le sous-titrage de la saison 2 de The Deuce avec mes copines (+Charles, mais il sait) de la saison 1 pourrait sembler hors-sujet, mais finalement, pour ceux qui l’ont vue, pas du tout…

En matière d’audiodescription, Colette est tout à fait dans le thème. Et ces destins d’exception qui auraient pu sortir tout droit d’un roman ont naturellement côtoyé ceux du superbe Seule la vie et de Rémi sans famille. (Je ne saurais même pas vous dire lequel des deux m’a le plus fait pleurer !)

J’aime bien quand tout est cohérent 🙂

Tout ça pour dire que Jusqu’ici tout va bien, qu’on a terminé l’adaptation des Lilybuds avec Stéphanie Vadrot, que l’outil d’évaluation de la qualité des audiodescriptions commandé par le CSA est presque prêt (mais là, on est 12 alors je ne cite pas tout le monde), que la nouvelle moisson de stagiaires chez Rhinocéros Formation est prometteuse et que si vous avez des téléfilms de Noël, je finis de décorer mon sapin et je suis à vous !

0349981.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Notorious RBG

 

 

Publicités

Et une fournée de Rhino-girls, une !

Vendredi s’est terminée chez Rhinocéros la première session de 105 heures de formation d’auteurs à l’écriture d’audiodescription pour la télévision et le cinéma.

Youpi ! (Aussi appelé "ça, c'est fait.")

Youpi ! (Aussi appelé « ça, c’est fait. »)

Après plusieurs sessions d’une semaine qui introduisaient les fondamentaux du métier afin que les stagiaires puissent ensuite approfondir leur formation sur le terrain et sous l’aile d’un mentor, Rhinocéros a mis en place un programme de 105 heures étalées sur 10 semaines pour reproduire les principes d’une formation par des pairs, alternant travaux personnels et séances de travail en groupe.

5 stagiaires au taquet
7 intervenants à fond
42 litres de café
2 rhinocéros hyper efficaces
105 heures de formation
12 kilos de chouquettes
10 films
et une part de quiche plus tard,

j’ai le plaisir de vous dire que c’était super !
Bon, un peu fatiguant, hein, mais super.

Le programme s’est achevé par 3 jours de travail intensif en situation professionnelle pour enregistrer les audiodescriptions des courts-métrages écrits par les stagiaires.

Un grand merci aux réalisateurs qui nous ont confié leurs bébés, au Studio Maïa qui nous a super bien reçus (sans oublier Thomas, notre ingé son vert, mais efficace), à Ouiza pour ses vérifs bienveillantes et à la clim, vu qu’il faisait 39° dehors.

Vivement la prochaine !

PS : On règle les questions d’autorisations et je vous fais écouter des trucs.